EEBG - Méditation

Méditation mensuelle

Méditation du mois

Alors que la COP26 se tient ce mois-ci à Glasgow en Ecosse, nous sommes tous appelés, hommes, femmes, jeunes et vieux, du plus grand au plus petit, à prier pour les décisions qui vont y être prises, pour les dirigeants qui s’y retrouvent, pour les absents et pour les sceptiques, pour les victimes du réchauffement climatique et pour la terre que nous laissons à nos enfants. Alors que la pandémie du Covid-19 occupe les esprits depuis bientôt deux ans, il est une autre catastrophe qui se profile à l’horizon, encore plus meurtrière et aux conséquences dramatiques. Unissons-nous dans la prière pour que ceux qui prennent les décisions demandent à Dieu la sagesse, le bon sens, la clairvoyance dont ils ont besoin.

Notre Dieu avait confié notre belle Planète Bleue aux humains pour qu’ils en prennent soin et subviennent à leur besoin en pleine harmonie. Dieu aime sa création, il aime la Terre et tout ce qui s’y trouve : l’homme et la femme, les animaux, les plantes et la nature. « A l'Éternel la terre et ce qu'elle renferme, Le monde et ceux qui l'habitent ! (Psaume 24.1) ». La création entière élève sa louange au Créateur (Psaume 148). Il est de la responsabilité de l’homme, encore aujourd’hui, de remettre Dieu à sa place, la place centrale, de l’honorer dans tous les aspects de son existence et de le louer en prenant soin de la création belle et bonne qu’il a créée de sa parole puissante. Comment nous plaçons-nous face à ces questions ? Est-ce que nous portons le masque jusque sur les yeux pour nous empêcher de voir ce qui se passe aujourd’hui dans le monde, dans nos forêts, dans nos lacs et nos montagnes ?

L’urgence climatique n’est pas uniquement une question scientifique, technique ou politique, elle est profondément éthique et spirituelle. « La création entière attend avec impatience le moment où Dieu révélera ses enfants » (Romains 8.19ss). La création attend comme nous et dans la souffrance le jour du retour de Christ où nous serons, avec elle, renouvelés et glorifiés pour sa gloire. Plus encore aujourd’hui, dans ce contexte de mondialisation, nos actions individuelles et communautaires ont un impact à l’autre bout du monde comme au bout de notre rue. Usons des biens que Dieu nous confie avec mesure, responsabilité et humilité. En tant qu’église, sommes-nous appelés à oser un pas de plus, vers plus de justice, de partage, de respect et d’amour ?

Déclaration pour une action chrétienne face à l’urgence climatique : Declaration-urgence-climat-ARCH

Dernière mise è jour 30-10-2021

04773