EEBG - Méditation

Méditation mensuelle

Pause

Le mois de juillet arrive, et comme tous les ans, c’est l’occasion de parler de repos. Notre Dieu nous connaît et il a toujours su que nous avions besoin de répit.
Celui qui nous a créés a lui-même institué le rythme de nos existences. L’alternance jour/nuit est déjà une alternance d’activité et de régénération. De même, la semaine sur sept jours est un rythme voulu par Dieu lorsqu’il a ordonné à son peuple de lui réserver le jour du Sabbat, un jour saint, un jour consacré (Exode 20.18). Ce jour de Sabbat, est devenu, pour nous chrétiens, le dimanche —étymologiquement le jour du Seigneur— suite à la résurrection du Seigneur le premier jour de la semaine (Actes 20.7).
« Sabbat » signifie un temps d’arrêt. Le septième jour, Dieu se reposa, il s’arrêta, il avait fini son œuvre de création et tout était bon. S’il continue de travailler, d’œuvrer comme le dit Jésus (Jean 5.17), s’« il ne dort pas, s’il ne somnole pas celui qui garde Israël » (Psaume 121.4), notre Dieu a bel et bien terminé sa création. Comme lui, il nous demande de nous arrêter. Pourquoi nous arrêter ? Pourquoi stopper tout ce que nous faisons ? « Arrêtez et sachez que je suis Dieu ! Je domine sur les nations, je domine sur la terre » (Psaume 46.11). S’arrêter régulièrement pour retrouver une perspective juste sur qui Il est, sur notre existence, sur notre raison d’être. S’arrêter également pour nous rappeler que le monde peut continuer à tourner sans nous.
Au-delà de ces rappels à l’arrêt de nos activités habituelles pour honorer Dieu, il est évident qu’il y a dans l’Ecriture des exemples de repos physique et psychique, en voici deux exemples :
- en Esdras 8.32, ils se reposent trois jours après leur long voyage ;
- en Matthieu 15.21, Jésus se retire dans un autre territoire, pour se mettre à l’écart.
Il est bon de s’éloigner, de se mettre à l’écart quelques temps pour reprendre des forces. Certains en auront l’occasion ces prochaines semaines, mais le vrai repos peut se trouver là et maintenant : « Retrouve le repos, mon âme, car l’Eternel t’a fait du bien ! » (Psaume 116.7). Il se trouve auprès de Dieu. Le repos comme un temps d’arrêt, de ressourcement, de respiration, de changement de rythme, est accessible aujourd’hui, ici, car il se trouve à la source de la vie. Le repos est un sentiment de paix et de sécurité qui nous est donné en Christ. Entrons donc dans son repos sans culpabiliser : « C’est dans le retour à moi et le repos que sera votre salut, c’est dans le calme et la confiance que sera votre force » (Esaïe 30.15).

Derniére mise à jour 01-06-2021

04219